une épopée fantastique de la guadeloupe à la martinique




Après un mois passé à la marina du Bas du Fort, quelle joie de voir revivre notre Petit Laboratoire Flottant d’Humanités !


Le deux février dernier nous avons largué les amarres pour dix jours de trip de la Guadeloupe à la Martinique.

À bord de l'Étoile : Cyril Flouard: capitaine, Cathy, Bernard, Franck, Jean-Michel, Loup, Auguste et Olivia.


De 22 à 65 ans chaque équipier a emmené dans ses valises les précieux ingrédients que sont le partage, la soif d’apprendre, la passion de transmettre, la curiosité et la bienveillance (et une tome de brebis de 5kg amené par Bernard, qui a largement eu son rôle a joué dans la bonne humeur collective 😀).

Ils n’ont jamais quitté le bord, prouvant une fois de plus que le pouvoir du collectif est immense !


C'est à Marie-Galante que nous avons jeté l'ancre le premier soir.

Tino, vieux copain de l'Hexagone installé ici depuis deux ans, à rejoint le bord, découvrant Estrella pour la première fois. Il sera notre guide le temps de notre (trop) court passage.

Balade dans le bourg, petit marché, déjeuner langoustes au Skipper, baignade à l'incroyable Anse Canot, point de vue de Gueule Grand Gouffre, (peu praticable en fauteuil mais avec une bonne équipe ça passe), passage obligé chez Henri pour l'apéro...

Ce petit bout de terre paradisiaque où le temps semble suspendu nous a tapé dans l'oeil et on serait bien resté plus longtemps si la suite du programme n'était pas toute aussi alléchante...


Regarder le diapo photos ci-dessous :




On est reparti direction Les Saintes, en emmenant avec nous des petits bouts de Marie Galante : du rhum, bien sur, et Tino, curieux de savoir ce qu'un 60 pieds comme Estrella peu avoir dans le ventre. Les conditions s'y prêtant, on a sorti notre magnifique spi histoire de lui en mettre plein la vue. Pas longtemps, malheureusement, puisqu'on à découvert deux petits accros dans la voile 😢. Encore un truc à ajouter à la Job Liste des trucs à faire au Marin...





Mais pour l'instant place au kiffe, on réglera les problèmes plus tard.

Alors on remet le spi dans sa chaussette et on reprend la nav pour le petit Bourg de Terre de Haut qu'Estrella commence à connaître.

Balade à terre pour certain, repos pour d'autres, débarquement pour nos deux petits mousses qui profitent de notre passage ici pour passer un moment avec leur copains rencontrés quand ils travaillaient sur l'île, et soirée karaoké improvisé pour le reste de l'équipage. Cathy on fire 🔥 à danser sur les sons de sa jeunesse, Jean-Mi qui nous surprend avec des musiques de l'époque où il vivait au Zaïre, mélange des genres et des époques... Un bon karaoké quoi !


Le lendemain, un peu vaseux il faut le reconnaître, on va chercher en annexe Loup & Auguste et on en profite pour ramener des tourments d'amour, ces délicieuses pâtisserie Saintoise... Puis petit mouillage/baignade à l'îlet Cabri pour se remettre les idées en place et tester notre nouvelle chaise de mât de mise à l'eau handi.

Tino nous quitte pour retrouver son île, et nous voilà reparti pour la côte sous le vent, direction Malendure et sa réserve Cousteau. Arrivée au coucher du soleil, mouillage avec vue sur les îlets Pigeon, prometteur d'une belle journée à venir...




Débarquement sur la plage, déjeuner de bon bokits bien gras chez Mélo (Bernard s'en souviendra 😉) et rencontre improbable avec Jean-Didier Martial, directeur de Seaview Progress, un de nos partenaires de la première heure ! Puis retour sur l'eau en annexe, accompagné par la musique endiablée d'un petit carnaval sauvage... avant d'aller découvrir les fonds marins de la mythique réserve Cousteau. En waveski solo pour Jean-Mi, fin kayakiste qui découvre l'engin, en double pour Gusto et Loup et le reste de la troupe en annexe.

Petite plage de rêve, eau cristalline, vie sous-marine fourmillante... On a beau connaître, on

reste toujours émerveillé.

On en profite à fond avant de retourner au bateau en waveski tracté par l'annexe, à la rame et à la nage pour Olivia (un bon petit km quand même) en perspective de la navigation de nuit.

Et quelle navigation ! Cadeau de départ époustouflant du ciel qui nous a offert un coucher de soleil de feu par vent reposant, avant l'entrée plus corsée dans les canaux.

Ils n'ont pas failli à leur réputation !

Brief sécu de notre ultra pédagogue Captain , répartition des quarts, nuit ventée un peu secouée, spécialement après avoir laissé derrière nous la Dominique. Sacrée expérience pour nos deux petits mousses qui découvraient ça pour la première fois !



Regarder le diapo photos :



Et voilà que 17 heures de navigation plus tard, les côtes Martiniquaises nous accueillent avec un arc en ciel parfait qui nous accompagne quasiment jusqu'à notre nouvelle destination : Les Anses d'Arlet.

Ahlala, les ciels en mer mes amis !



Les Anses d'Arlet on en rêvait depuis La Rochelle.

Pourquoi ?

Déjà parce que c'est magnifique bien sur, et que ça veut dire qu'Estrella a encore fait un petit bout de chemin dans sa nouvelle vie.

Mais SURTOUT parce qu'aux Anses d'Arlet on savait que l'on allait retrouver un autre bateau que l'on porte très haut dans nos coeurs... Un bateau rochelais, un des plus beaux, un de ceux qui nous ont soutenu dès le début et surtout dans les coups durs, un bateau à l'histoire incroyable qui nous a largement inspirée, portée par son capitaine qui l'est tout autant.

Ce bateau c'est LE NOTRE DAME DES FLOTS (copains rochelais je sens pointer une petite once de jalousie ;-)).


Le soir de notre arrivée, nous nous sommes retrouvés à terre, en petit avant-goût de la soirée dont nous rêvions.

C'est que le lendemain, gros programme pour Estrella et son équipage !

Échappées Belles, l'émission qui nous avait consacré un petit passage dans son émission sur La Rochelle ré-embarquait le temps d'un après-midi.

Pas pour parler du projet cette fois, mais pour montrer que même en bateau on peut se faire de bons gueuletons !

Bien manger et découvrir les saveurs locales on aime ça sur Estrella, alors on s'est amusé à composer un menu digne d'un restaurant :


En apéro : Houmous maison de pois d'Angol servi sur des galettes de manioc maison, avec un Tit Punch bien sur

En entrée : tartare de vivaneaux fraîchement pêché par Franck et préparé par Cathy

En plat : le traditionnel colombo de poulet, Cathy & Olivia 's style

En fromage : quelque tranches de l'incroyable tome de brebis amenée par


Bernard (le plus incroyable c'est qu'on ait réussi à en garder quelques unes de côté pour l'événement!) accompagné d'une petite compotée de mangues réalisée par les garçons

En dessert : une recette amenée par Cyril : ananas découpé à tremper dans du rhum flambé

et du chocolat fondu, le tout arrosé d'une cuvée de rhum arrangé Estrella Lab, à la vanille et aux maracujas du jardin de Didier, copain de Guadeloupe 😎


On a mis les petits plats dans les grands pour cette petite séquence, déco de table compris, aidé par les astuces de Zina du resto Kas Krut où nous étions la veille.

Un beau travail collectif quoi !

Pour ceux que ça intéresse, notre petite séquence devrait sortir dans l'émission du 26 mars à 20h30 ;-)


Chouette moment partagé avec l'équipe de tournage, qui s'est clôturé par un bel apéro à bord, avant d'emmener notre tambouille sur le Notre Dame des Flots, pour une mémorable tablée. Amis rochelais on a bien pensé à vous ! Avec une attention toute particulière pour Valou bien sûr 💙


Regarder le diapo photos :


Une bien belle soirée que l'on s'était promis depuis La Rochelle ! Merci Pepo, Clair, Gael, Maude et les autres. L'équipage d'Estrella s'en souviendra !


Le lendemain on quitte les copains pour notre destination finale : Saint Anne. Petite nav musclée le long du Diamant, qui a redonné des couleurs à une partie de l'équipage, pas tout a fait sorti indemne de la soirée de la veille...

Le Diamant porte merveilleusement bien son nom et surprend par ses falaises abruptes. Rocher sorti tout droit de la mer, il a servi de base militaire aux anglais pour contrôler les cargaisons arrivant à Fort de France. La petite histoire raconte q'une cargaison de 100 hommes s'y étaient installée, avec une lavandière...






Cela étant raconté par Jean-Mi, on tire des bords jusqu'à Saint Anne où l'on s'installe au mouillage, rajoutant une étoile à l'immense forêt de mâts (le plus grand mouillage de toute les Antilles !). Dernière soirée pour Franck et Jean-Michel oblige, on débarque à terre pour un dernier diner.





Le lendemain, nous réussissons par miracle à caler une session waveski avant le vol retour de Jean-Michel, avec Julien de All Water !

Départ matinal pour Jean-Mi et Olivia, bagages, fauteuils et waveski double attelé à l'annexe. Julien les attend sur la plage pour les emmener de l'autre côté de l'île, à Tartane, plage de la Brèche exactement. L'occasion de découvrir un peu l'île par les terres.

Julien s'est celui qui nous a prêté les deux waveski au départ de La Rochelle. Il organise chaque été un week-end handi-waveski à Mimizan, en collaboration avec Vagdespoir.

Ancien champion, si il y a bien un truc qu'il aime, c'est partager sa passion !

Et je pose ça là comme ça mais il est là jusqu'à la fin du mois, prêt à remettre ça ;-)



Il n'a pas hésité une seconde à se faire plusieurs heures de route pour nous régaler dans les vagues, un poil plus grosses que prévues, avec son tandem. Spot de rêve relativement access, vue magnifique de l'eau, plaisir immense de se retrouver à jouer dans les vagues et admiration totale devant la palette de bleue infinie quelles nous offrent.

Merci Julien !




Mais au fait, le waveski c'est quoi ? 🤔

Un truc un peu hybride entre le kayak et le surf, que tu peux utiliser pour te balader tranquilou ou mouillage mais avec lequel tu peux surtout surfer la vague ! Et quand ça envoie du gros ça donne ça ➡︎➡︎

Poke notre second Cyril Samson 😜





On clôture la session par un bon petit colombo des familles au resto de plage, avant de déposer Jean-Mi, encore tout salé, à l'aéroport. Puis retour à Saint Anne, pile poil à temps pour dire aurevoir à Franck, non sans émotion, qui à son tour quitte l'aventure. Ça sent la fin... Et le retour des difficultés pour Cathy et Olivia.


Ça va souffler fort ces prochains jours alors on décide, avec le Captain, faute de place au ponton, de se mettre à une bouée au Marin avant le débarquement de tout l'équipage.

La suite s'annonce rock'nroll : Cathy et Olivia vont se retrouver seules à bord, avec toute la logistique baudrier, annexe, gestion d'eau et d'énergie que ça implique...


Mais la beauté de ces dix derniers jours nous rappelle pourquoi on fait ça et nous rebooste pour affronter la suite.

Merci encore à Cyril de nous avoir mené à bon port et à l'équipage de nous avoir fait confiance, de votre implication toujours joyeuse dans ce trip. Cela nous conforte que malgré les sérieuses embûches il ne faut pas qu'on lâche notre Petit Laboratoire Flottant d'Humanités. La force du collectif est sans aucun doute un super pouvoir !


En tous cas nous, on a qu'une envie, c'est de remettre ça. Et ça tombe bien, Estrella est aux Antilles jusqu'au mois de mai !



Alors si ce trip t'as donné envie, contacte-nous !

Et si la transat retour te titille, on lance bientôt les inscriptions !

contact :
06 48 09 30 33 / olivia@estrellalab.com / hissonsletoile17@gmail.com

À bientôt pour la suite des aventures d'Estrella Lab !


Adhérer et/ou faire un don à l'association : https://www.helloasso.com/associations/hissons-l-etoile/adhesions/hissons-l-etoile-ii-estrella-lab

*Pour rappel vos dons vous permettent de bénéficier d'une réduction fiscale ;-)















498 vues0 commentaire