ON TIENT LE BON BOUT!

APRÈS SEPT MOIS PASSÉS AU SEC ESTRELLA A ENFIN RETROUVÉ SON ÉLÉMENT ! UNE PAGE SE TOURNE, UNE AUTRE S'OUVRE...

VIDÉO ACCÉLÉRÉE DE LA MISE À L'EAU :



La semaine dernière a été intense et riche en émotion. Cette mise à l'eau, on l'a rêvé plus d'une fois ces derniers mois. On l'a souvent touché du doigt pour la voir s'éloigner au gré des nombreux imprévus que nous avons rencontré. Si le boulot est loin d'être terminé, je crois que l'on peut dire que le plus dur est passé...


Retour sur ces sept derniers mois :

En février dernier, avec le concours de Fred de Boyard Croisière et une partie de son équipe (vous savez, le cata access qui propose des sorties au départ de Fouras) et Brice de Bd Composit, nous avons sortie Estrella de l’eau pour un refit (à comprendre remettre en état le bateau) qui s’est avéré bien plus long et laborieux que prévu.

Depuis, l’équipe s’est vue s’agrandir petit à petit, rejointe par des passionnés qui se sont épris d’Estrella et du projet. Elle peut faire cet effet là notre étoile ;-)


Si les premiers mois ont été les plus durs, c’est aussi à ce moment que l’équipe s’est soudée.

Je pense ici à Cathy, Valou, Matthieu et Marc qui, quand je me suis retrouvée à l’hosto, ont pris soin d’Estrella sans trop savoir où aller mais y allant malgré tout, parce que pour eux il était hors de question de laisser le bateau tout seul.

Alors encore au CHU, je reçois un mail providentiel de Christophe Gireau. Anciennement préparateur navigant sur le Bureau Vallée 2 de Tim Burton (dernier Vendée Globe), il est passé devant le bateau et a eu envie de travailler pour le projet.

Je l’appelle de mon lit d’hosto, en étant cash avec lui : il y a un énorme boulot à faire, on a un budget très serré et actuellement on est un peu en roue libre.

Même pas peur ! Plutôt l’inverse même. Le voilà embarqué dans l’aventure, à prendre le lead du chantier en accompagnant l’équipe, largement reboostée par l’arrivée du “mono” comme ils l’appellent maintenant.

Démontage du mât, pont, safran… c’est reparti !

On reprend espoir malgré les innombrables embûches (moteur HS, safran à refaire entièrement, isolation à revoir, manque de matière première, propulseur HS, budget qui s’alourdit chaque jour et j’en passe….)




BOOM !




Plus les jours passent, plus on découvre de nouveaux dossiers à traiter. Mais on lâche rien. Arrive alors Benoît, tombé amoureux d’Estrella au premier coup d'œil.

Puis Hubert Delahaye, expert maritime et préparateur de bateau d’expédition à Imaqa Marine.

Ça a d’abord commencé par des cours particuliers de technique (autant vous dire que je partais de zéro) histoire d’essayer de tenir à peu près la route auprès des différents intervenants - que je remercie au passage pour leur patience, principalement pour les dossiers gréement, garde-corps, mécanique… , coucou Navtec, Maréchal, Serge, Jean-François, Julien, Mécanique Plaisance :-)

Pour arriver à une implication totale, notamment sur les faces cachées du bateau. Et croyez-moi, il y a du dossier là-dedans !


Puis, un beau matin, on découvre qu’Estrella s’est fait visiter durant le week-end, victime d’acte de vandalisme incompréhensible.

Descente forcée, panneau de pont cassé, extincteur percuté dans tout le carré, aspergé notamment sur l’électronique; tous les écrans pétés à coups de masse et scie circulaire, cordage servant à la plateforme d’accès handi sectionnée, tentative de départ de feu, vols d’outils portatifs…

De quoi sérieusement vous faire perdre foi en l’humanité…

On décide de ne pas s’attarder là-dessus et de continuer à avancer tête baissée sans se laisser atteindre par ces imbéciles.

C’est la force de cette équipe. Solide et solidaire.

À peine quelques semaines plus tard, comme si ça ne suffisait pas, Matthieu, notre “bénévole en chef”, se blesse sérieusement dans la descente du bateau. Verdict : 6 mois de plâtre. Gros coup dur pour Matthieu et l’équipe.

À se demander parfois si un chat noir ne rode pas autour d’Estrella…

Une fois de plus, on ne se laisse pas abattre et on suit nos objectifs, guidé par l’envie commune de remettre ce bateau à l’eau et aller au bout de ce chantier difficile.


Thierry nous rejoint alors, prêt à en découdre avec le mât et l'accastillage. Une étoile de plus arrivée au bon moment !






“Il faut garder en mémoire nos rêves, avec la rigueur du marin qui garde l'oeil rivé sur les étoiles. Ensuite, il faut consacrer chaque heure de sa vie à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour s'en approcher, car rien n'est pire que la résignation.” G.Sinoué


À cela s'ajoute l'arrivée de partenaires techniques qui nous redonne confiance : si nous réussissons à convaincre malgré nos difficultés, c’est que le projet est solide !


Et la roue se met timidement à tourner...


Nautix d’abord, qui nous accompagne sur l'antifouling mais pas que.


Facnor, grâce à qui nous avons deux nouveaux enrouleurs de compets ! Et ça ce n'est pas rien. On a tellement hâte de les essayer…


Seaview Progress rejoint l'aventure, en nous dotant d’un nouveau presse-étoupe, d'un coupe-orin (positionné in extremis quatre minutes avant la mise à l'eau!) et nous fournit en Tefgel, le meilleur ami des bateaux alu…


Merci à eux, non seulement c'est un soulagement niveau budget (je ne vous cache pas que

ça commence à être chaud), mais c’est aussi un gage de confiance qui nous conforte que l’on va dans la bonne direction !

À cela s’ajoute la bienveillance des chantiers voisins qui nous filent de précieux coups de main : résine, récup de fibre, échafaudage, polisseuse, container, outils, conseils, découpe de moule…

Obligé de remercier ici Despierre Charpente Marine avec une mention spéciale pour le remâtage !, Neel, Prépa Nautic, Candela, l’ancien Naval Force 3 repris par une sérieuse équipe…

On a fini par se sentir comme à la maison à notre emplacement sur le terre plein.

Et si nous sommes plus qu’heureux de remettre à l’eau, cette ambiance particulière nous manquera !


Bref, pour résumer ce premier chapitre, fêté dignement aux côté du Notre Dame des Flots (soutien depuis la première heure) il y aura eu des rires, des larmes, des déceptions, de l'espoir, des angoisses, des rencontres formidables, des insomnies, beaucoup d'apprentissage, de gros coup de bourre, de la fierté, des accidents, des erreurs, une solidarité indéfectible dans la Dream Team que nous allons tâcher de garder, et une envie toujours plus forte de mener à bien ce projet !


Encore pas mal de réglage avant de pouvoir reprendre les navigations, mais on vous tient au courant !


En attendant, on vous donne rendez-vous mardi 7septembre à 19h30 avec Explorer, L'incubateur rochelais et We Wheel Rock You aux Cabanes Urbaines, pour la projection du Boat-trip de tous les possibles, en présence de la réalisatrice Mathilde AT qui, pour l'occasion, exposera ses illustrations iodées.

Le film (28mn) sera audio-décrit en live par Giacomina, trésorière adjointe de l'association ;-)


Parce qu"un navire qui n'a pas goûté au vin goûtera au sang" première (d'une longue série, on ne va pas prendre de risques ;-) ) inauguration au champagne sur le pont d'Estrella !

Regarder la vidéo :

SHOW MUST GO ON !!!



Si l'envie vous prend de nous faire un don, ça se passe ICI :-)










303 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout